Pour la levée des brevets sur les vaccins anti-covid, mobilisons-nous lors de la réunion de l’OMC et du G20

De Collectif Brevets sur les vaccins anti-covid, stop ! Réquisition.

For English, read below

22 septembre 2021

Le conseil des Adpic de l’OMC se réunit les 13 et 14 octobre à Genève. Le G20 se réunit à Rome les 30 et 31 octobre. Saisissons-nous de ces dates pour faire monter l’exigence de la levée des brevets, des transferts de technologie, pour une vaccination universelle, immédiate et gratuite, bâtie avec les populations, notamment les plus précaires, associé à des investissements massifs dans les systèmes de santé publique, et la promotion des gestes barrières. 

Nous nous adressons à toutes les organisations, françaises et internationales, démocratiques, syndicales, les pétitions (Stop brevets, Initiative citoyenne européenne, Appel international du CADTM…), les tribunes, les citoyens, pour préparer des initiatives de mobilisation unitaire autour de ces dates. Nous vous soumettons d’ailleurs ce texte qui peut servir de base à ces mobilisations. Nous voulons obliger l’OMC, le G20 à entendre nos exigences, et souhaitons vous proposer de constituer une délégation pour une demande de rendez-vous que nous adressons à l’OMS, l’OMC et au G20. Nous communiquerons largement ensemble sur ces initiatives, qui ne peuvent se faire que sur la base d’une mobilisation qu’il faut construire !

Malgré toutes les belles paroles des maîtres de ce monde, la fracture vaccinale entre les pays riches et les pays pauvres ne fait que se creuser face à la Covid. En achetant à prix d’or des vaccins pourtant rendus possible grâce aux milliards d’euros et de dollars de subvention publique, les pays riches ont réussi à vacciner autour de 80% de leur population. Ils s’engagent même dans une troisième dose vaccinale. Pendant ce temps l’Afrique a à peine pu vacciner 3% de sa population ! C’est l’autre face des brevets, de cette appropriation privée de ces biens communs que devraient être les vaccins anti-covid : des prix hauts, une pénurie mondiale, avec à la clef une véritable ségrégation vaccinale. Et son cortège de millions de morts ! Avec le risque demain d’un variant encore plus agressif qui menace tous les efforts de vaccination, si la plus grande partie de l’humanité, la plus pauvre, est oubliée pour cause de brevets et de pénurie.

Pourtant une solution existe. Une remarquable étude de l’organisation de consommateur américain, Public Citizen, en lien avec des chercheurs d’Oxford University, montre qu’avec la levée des brevets et des transferts de technologie, on peut vacciner la planète.

Avec les mêmes instruments de planification que l’industrie pharmaceutique utilise pour préparer ses projets de sites industriels, l’étude démontre de façon convaincante “comment la communauté mondiale pourrait mettre en place des centres régionaux capables de produire huit milliards de doses de vaccin à ARNm d’ici mai 2022. Cela suffirait à couvrir 80 % de la population”. Le coût ? 9,4 milliards de dollars pour un vaccin du type Pfizer – Biontech, pour 5 installations, 17 lignes de production et 1386 salariés. Un chiffre à comparer aux dizaines et dizaines de milliards de subventions gouvernementales reçues par les trusts de la pharmacie pour vacciner uniquement les plus riches, amasser des profits et les placer dans les paradis fiscaux !

Les gouvernements se refusent à attaquer les brevets et les profits des laboratoires, et l’Union Européenne est malheureusement à la pointe de ce refus. Ils disent préférer les dons de doses et les licences libres. Dons de doses ? Un fiasco total puisque l’OMS souligne que seulement 15% du milliard de doses promises à réellement été livré. Licences libres ? Le plus souvent, les Pfizer et Moderna s’y refusent pour garder la maîtrise des technologies à Arn et une pénurie qui leur permet d’augmenter encore leurs prix !!!

Alors pas d’autre solution que de faire entendre la voix des peuples pour exiger avec l’Inde, l’Afrique du Sud et une centaine d’ONG la levée des brevets !

Le conseil des Adpic de l’OMC se réunit les 13 et 14 octobre à Genève. Le G20 se réunit à Rome les 30 et 31 octobre. Saisissons-nous de ces dates pour faire monter l’exigence de la levée des brevets, des transferts de technologie, pour une vaccination universelle, immédiate et gratuite, bâtie avec les populations, notamment les plus précaires, associé à des investissements massifs dans les systèmes de santé publique, et à la promotion des gestes barrières.

From Collectif Brevets sur les vaccines anti covid, stop! Requisition.

Subject: For the lifting of patents on anti-covid vaccines, let’s mobilize together at the WTO and G20 meeting!

22 September 2021

The WTO TRIPS Council meets on 13 and 14 October in Geneva. The G20 meets in Rome on 30 and 31 October. Let us use these dates to raise the demand for the lifting of patents, for technology transfers, for universal, immediate and free vaccination, built with the populations, especially the most precarious, associated with massive investments in public health systems, and the promotion of barrier gestures. 

We are addressing all French and international democratic and trade union organisations, petitions (Stop Patents, European Citizens’ Initiative, CADTM International Appeal, etc.), forums and citizens, to prepare unitary mobilization initiatives around these dates. We submit to you this text that can serve as a basis for these mobilizations. We want to force the WTO and the G20 to listen to our demands, and we would like to propose that you form a delegation to request a meeting that we will send to the WHO, the WTO and the G20. We will communicate widely together on these initiatives, which can only be done on the basis of a mobilization that we must build!

Despite all the fine words of the masters of this world, the vaccine divide between rich and poor countries is widening in the face of Covid. By buying vaccines at a high price, even though they were made possible by billions of euros and dollars in public subsidies, the rich countries have managed to vaccinate around 80% of their population. They are even embarking on a third dose of the vaccine. Meanwhile, Africa has barely been able to vaccinate 3% of its population! This is the other side of patents, of this private appropriation of the common good that vaccines should be: high prices, a worldwide shortage, with the result that there is real vaccine segregation. And its attendant millions of deaths! With the risk tomorrow of an even more aggressive variant that threatens all vaccination efforts, if the largest part of humanity, the poorest, is forgotten because of patents and shortages.

Yet a solution exists. A remarkable study by the US consumer organization Public Citizen, in conjunction with researchers at Oxford University, shows that with the lifting of patents and technology transfers, the world can be vaccinated.

Using the same planning tools that the pharmaceutical industry uses to prepare its plans for industrial sites, the study convincingly demonstrates “how the global community could set up regional centers capable of producing eight billion doses of mRNA vaccine by May 2022. This would be enough to cover 80% of the population. The cost? 9.4 billion dollars for a Pfizer – Biontech type vaccine, for 5 facilities, 17 production lines and 1386 employees. A figure to be compared with the tens of billions of government subsidies received by the pharmaceutical trusts to vaccinate only the richest people, amass profits and place them in tax havens!

Governments refuse to attack the patents and profits of the laboratories, and the European Union is unfortunately at the forefront of this refusal. They say they prefer dose donations and free licenses. Dose donations? A total fiasco as the WHO points out that only 15% of the promised one billion doses have actually been delivered. Free licenses? Most often, Pfizer and Moderna refuse to do so in order to keep control of the technologies in Arn and a shortage that allows them to increase their prices even more!

So there is no other solution than to make the voice of the people heard and to demand, together with India, South Africa and a hundred NGOs, the lifting of patents!

The WTO TRIPS Council meets on 13 and 14 October in Geneva. The G20 meets in Rome on 30 and 31 October. Let’s seize these dates to raise the demand for the lifting of patents, for technology transfers, for universal, immediate and free vaccination, built with the populations, especially the most precarious, associated with massive investments in public health systems, and the promotion of barrier gestures.

Pour nous contacter : brevetsvaccinscovidrequisition@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.